Exposition : « Figures paysannes, entre mythes et réalités »
marie webpedago
Présentation

Thème de l’EPI : Culture et créations artistiques
Disciplines :
Histoire-géographie, Arts plastiques, Français
Enseignement interdisciplinaire : Histoire des arts
Niveau :
3e

Le monde paysan occupe une grande place dans la société de l’Ancien Régime, bien que son importance soit trop souvent minimisée par sa place politique et sociale. En quelques siècles, le paysan, puis agriculteur, a été témoin des profondes mutations que le monde a connues, et a évolué en conséquence : nouvelles cultures, nouvelles technologies, découverte de nouveaux marchés non alimentaires…

À travers l’étude d’œuvres d’art et de textes littéraires, découvre l’évolution de la représentation de la figure du paysan du XVIIIe au XXIe siècle, entre idées reçues et réalité.

Tout au long du projet tu pratiqueras l’écriture d’invention en imaginant les différents témoignages de plusieurs générations d’une famille de paysans, puis tu organiseras dans ton collège une exposition sous forme de frise chronologique sur le thème « Du paysan du XVIIIe à l’agriculteur au XXIe siècle ».





L'agriculture au XVIIIe siècle
La vision idéalisée de la campagne

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrages programme : Arts Plastiques - Matérialité/gamme chromatique (camaïeu), représentation de l’espace/perspective.
  • Objectif : Exploiter des informations et de la documentation, notamment iconique, pour servir un projet de création. 
  • Rendu : Une œuvre représentant un paysage en trois plans.


 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Construction d’un paysage : structuré en plans (3 minimum).

Après avoir observé le tableau Cour de ferme de Nicolas-Bernard LÉPICIÉ (1784, voir le lien présent en ressources), crée à ton tour un morceau de campagne fantastique. Comment construire un paysage ? Comment faire comprendre au spectateur la profondeur (perspective : plus c’est loin, plus c’est petit) ? Comment transformer le banal en extraordinaire ?

  • Matériel : tout matériel graphique (dessin) et/ou pictural (peinture). Le collage est autorisé. Les formats et les supports sont libres. L’outil numérique est aussi autorisé (Sketchbook XPress, Gimp).
  • Contraintes : au moins 3 plans différents (le premier plan = le plus proche de nous, le second plan = plus éloigné et l’arrière-plan = avec la ligne d’horizon). Tu ne devras utiliser qu’une seule couleur par plan (camaïeu : plusieurs nuances de chaque couleur choisie). Le thème de la campagne est obligatoire : qu’y faire figurer et comment le rendre extraordinaire ?
  • Travail personnel : comment construire un paysage ? Par plans découpés et reconnaissables. Chaque plan a sa couleur (travaillée en camaïeu) ainsi que sa matérialité. Des empâtements au premier plan, puis une dilution accentuée pour donner une impression vaporeuse pour le fond (comme le sfumato chez Léonard de Vinci) sont des pistes plastiques à exploiter.

Ton tableau sera affiché lors de l’exposition finale.


Fiches ressources
Espace de rendus
Étude d’une œuvre picturale satirique

Repères pour l'enseignant :

Ancrage programme : Français - « Dénoncer les travers de la société »

Support : Caricature « A faut espérer qu’eu s jeu la finira ben tôt »

Objectifs :

  • Avec les élèves, définir ce qu'est une caricature
  • Étude avec les élèves du titre de l’œuvre, du langage utilisé et du niveau de langue, de la classe sociale, de l'orthographe du langage paysan
  • Description par groupe de l’image puis mise en commun
  • Repérage des éléments satiriques : comparaison avec l’œuvre étudiée en arts plastiques

Rendu : Les réponses aux questions sont à rendre au professeur. Une affiche avec la définition de la satire pour afficher lors de l’exposition finale avec la caricature.


 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tu vas étudier une caricature du XVIIIe siècle avec ton professeur de français. Rends-toi sur le site Gallica de la BNF pour observer cette caricature, en suivant le lien présent dans les ressources.

Par groupes de trois, essayez de répondre aux questions suivantes :

  1. Décrivez en trois phrases ce que vous voyez sur l’image. Qui sont les personnages ? Comment sont-ils habillés ? Que se passe-t-il à votre avis ? etc.
  2. Expliquez le lien entre le titre de la caricature et ce que vous voyez sur l’image.
  3. Pouvez-vous lire ce qui est écrit sous la caricature ? À quoi sert ce petit texte ?
  4. Essaie avec les camarades de ton groupe de réécrire ce texte en français moderne.

Comparez vos réponses avec le reste de la classe et expliquez comment est représentée la figure du paysan au XVIIIe siècle sur cette caricature. Est-ce la même représentation que celle que tu as étudiée dans l’étape précédente avec le tableau de Nicolas-Bernard Lépicié ? Justifie ta réponse.

Découvre les définitions que donne le dictionnaire Larousse pour le mot « caricature » en suivant le lien présent dans les ressources.

Laquelle correspond le mieux à l’image que tu es en train d’étudier ?

L’auteur de cette image a en effet une « intention satirique », c’est-à-dire qu’il veut critiquer, se moquer de quelque chose. D’après toi, de quoi l’auteur fait-il la satire ici ? Relève avec ton groupe les éléments satiriques de cette caricature puis comparez vos réponses avec le reste de la classe.

Cette caricature du XVIIIe siècle sera affichée lors de l’exposition finale. Prépare avec tes camarades une belle affiche avec la définition de la satire comme légende pour la caricature.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre à ton professeur tes réponses aux questions et ta proposition de légende pour l’exposition de la caricature.


Espace de rendus
Dans la peau d’un paysan du XVIIIe siècle

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Français - Pratiquer l’écriture d’invention. Connaissance des caractéristiques des genres littéraires pour composer des écrits créatifs.
  • Objectif : Imaginer le témoignage du paysan de la caricature en utilisant le registre satirique et en utilisant les connaissances acquises en histoire.
  • Rendu : Un texte d’invention sur la vie des paysans.

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En littérature aussi la satire existe.

  • As-tu déjà étudié des textes satiriques ? Lesquels ? De quoi faisaient-ils la satire ?
  • Peux-tu te rappeler ou imaginer quels procédés littéraires permettraient de faire la satire de quelque chose ou de quelqu’un ?

Qu’est-ce qu’une satire ?

On écrit une satire lorsque l’on veut dénoncer quelque chose en s’en moquant.
L’ironie, l’exagération (avec la figure de style de l’hyperbole) sont deux procédés qui permettent de critiquer, de se moquer.

L’ironie :

Un auteur utilise la tonalité ironique pour se moquer de quelque chose ou de quelqu’un de façon implicite. Lorsque l’on rencontre de l’ironie dans un texte, il faut repérer le décalage entre ce que l’auteur écrit et ce qu’il veut faire comprendre. Il peut, par exemple, se servir d’antiphrases, c’est-à-dire écrire le contraire de ce qu’il pense. Par exemple, si un ami te dit : « Je suis parti en vacances sur une île paradisiaque » et que tu lui réponds : « Que la vie est difficile pour toi ! », tu utilises l’ironie.

L’hyperbole :

L’hyperbole est une figure de style consistant à exagérer une idée, un propos. Différents procédés peuvent être employés pour cela :

  • Termes au superlatif : « elle est très/la plus belle » ;
  • Adverbes d’intensité : « elle était si belle » ;
  • Le lexique de l’excès ou des métaphores : « De rage, elle s’arrachait les cheveux », « Je m’ennuie à mourir ».

À ton tour d’utiliser le registre satirique ! Imagine maintenant le témoignage du paysan qui se trouve sur la caricature (voir le lien présent dans les ressources) en respectant les consignes suivantes :

  • Tu rédigeras ton texte à la première personne.
  • Dans son témoignage, le paysan racontera sa condition et se servira d’éléments satiriques (ironie et hyperboles) pour dénoncer le pouvoir abusif du clergé et des nobles.
  • Aide-toi de tes connaissances en histoire et de ce que tu as étudié dans la tâche 2 : « Étude d’une œuvre satirique ».
  • N’oublie pas qu’il s’agit d’un paysan du XVIIIe siècle. Pour rendre ton témoignage le plus réaliste possible, utilise le niveau de langue adapté.
  • Tu peux commencer ton texte par la phrase suivante : « Ah ! Comme il fait bon être paysan à mon époque ! »

Ton texte et ceux de tes camarades seront présentés lors de l’exposition finale.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre ton travail à ton professeur.    


Espace de rendus
Organisation de l’exposition : point d’étape

À la fin du projet, tes camarades et toi organiserez une exposition pour présenter vos œuvres et travaux au sein du collège. Il est déjà temps de commencer à préparer cet événement. Commencez par découvrir la fiche méthodologique présente dans la section ressources. Quelle salle pourrait accueillir l’exposition ? Soumettez des propositions aux professeurs en charge du projet. Si une salle du collège vous paraît correspondre à vos besoins, sollicitez le ou la gestionnaire et demandez l’autorisation d’utiliser cette salle pour votre projet.


Fiches méthodologiques
Espace de rendus
L'agriculture au XIXe siècle
Étude des Glaneuses de Millet

Repères pour l'enseignant :

Analyse du tableau Les Glaneuses de Millet
(1857, huile sur toile, 83,5 x 110 cm, musée d’Orsay, Paris) : l’apparition du pittoresque romantique.

  • Ancrages programme : Arts plastiques - Proposer et soutenir l’analyse et l’interprétation d’une œuvre. 
  • Objectif : Repérer les éléments clés de l’analyse d’une œuvre.
  • Rendu : Reproduction légendée du tableau de Millet.

  

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cette œuvre peinte par Millet montre trois femmes affairées au ramassage dans un champ. Le sujet est simple : il montre le dur labeur d’une frange misérable de la France paysanne. D’une apparence « austère » (peu de couleurs vives et un sujet « commun », qui dénote avec le genre pictural en vogue à cette époque : les grandes scènes de bataille ou scènes tirées de la mythologie), ce tableau se veut sans artifices, sincère sur la réalité d’une partie du peuple. Au premier plan, on peut voir trois femmes au travail : deux le dos courbé et une légèrement penchée : des postures montrant toute la difficulté et la dureté de cette vie difficile pour beaucoup. Pas de visages : comme si l’anonymat de ces malheureuses obligées, pour survivre, de ramasser les grains tombés du ramassage des blés (on voit au second plan des charrettes chargées) suffisait à montrer la situation misérable d’une partie de la population. Le sujet est ici traité sans effets : la palette colorée est simple et peu clinquante. Le premier plan plongé dans l’ombre rajoute un contraste saisissant avec le fond baigné d’une douce lumière tamisée. Comme pour symboliser encore grâce à la peinture et aux couleurs un fait : les glaneuses (pauvres) dans l’ombre, les paysans plus riches (aperçus au second plan) dans la lumière. Cette œuvre réaliste ne cherche pas à transformer/enjoliver, mais à donner un visage humain et digne à ces femmes plongées dans la misère (voir article « Jean-François Millet » dans l’encyclopédie Larousse).

Une reproduction du tableau sera affichée lors de l’exposition. Imprimez le tableau en A4 et collez-le sur une feuille A3. Tes camarades et toi écrirez en légende les éléments d’analyse importants en fléchant les parties du tableau correspondantes.    


Espace de rendus
La poésie lyrique d’après Millet

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrages programme : Français - « Visions poétiques du monde »
  • Supports : Plusieurs tableaux de Millet (Les Glaneuses, Le Planteur de pomme de terre, La Récolte de pomme de terre, L’Homme à la houe, Bergère avec son troupeau, L’Angélus, Paysans avec un veau).
  • Travail de recherche sur le vocabulaire des titres : Glaner, houe, angélus.
    • Travail en groupe : Description des tableaux.
  • Objectif : Création d’une banque de mots et d’expressions qui aideront à la rédaction d’un poème
    • Mise en commun pour trouver des thèmes, des champs lexicaux (les gestes, la position des corps, les différentes sensations, le rapport de l’Homme à la nature, la pénibilité du travail, l’atmosphère).
    • Demander aux élèves d’échanger sur les sentiments inspirés par les tableaux et les personnages.
    • Imaginer des métaphores, des comparaisons pour décrire la nature et les personnages représentés dans les tableaux.
  • Rendu : Les réponses aux questions sont à rendre au professeur.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Découvre maintenant d’autres tableaux de Jean-François Millet avec ton professeur de français. Voici les titres des tableaux sur lesquels vous allez travailler :

  • Les Glaneuses
  • Les Planteurs de pommes de terre
  • La Récolte des pommes de terre
  • L’Homme à la houe
  • Bergère avec son troupeau
  • L’Angélus
  • Paysans avec un veau

Par groupe de deux, allez observer les tableaux ci-dessus sur Internet.

  • Quel est le sujet principal des tableaux de Jean-François Millet ?
  • Pouvez-vous expliquer ce qu’est une houe et à quoi elle sert ?
  • Que signifie le verbe glaner ? Que glane-t-on ?
  • Qu’est-ce que l’angélus ?

 Choisissez maintenant un des tableaux de Millet et répondez aux questions suivantes :

  1. Quel(s) est/sont le(s) personnage(s) représenté(s) sur votre tableau ?
  2. Décrivez-les : comment sont-ils habillés, que font-ils, dans quelle position sont-ils représentés ?
  3. D’après vous, que ressent(ent) le ou les personnage(s) de ce tableau ?
  4. Quelles sont les couleurs dominantes du tableau ?
  5. Observez la lumière des tableaux : y en a-t-il beaucoup ? Que met-elle en valeur ?
  6. Décrivez le paysage dans lequel se trouve(nt) le (ou les) personnage(s) du tableau : que voit-on ? Le paysage a-t-il une grande place dans le tableau ?
  7. Trouvez au moins trois mots (noms, adjectifs, adverbes, verbes) pour décrire l’atmosphère de ce tableau.
  8. Que ressentez-vous à la vue de ce tableau ?
  9. Imaginez maintenant une comparaison et une métaphore que vous inspire ce tableau (en rapport avec le paysage, la nature représentée, les personnages, ce qu’ils sont en train de faire).

 

En vous aidant de vos réponses aux questions, trouvez des mots appartenant aux champs lexicaux suivants : les gestes, la position des corps, les différentes sensations, le rapport de l’Homme à la nature, la pénibilité du travail, l’atmosphère des tableaux.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre à ton professeur les réponses aux questions.

Espace de rendus
Écriture d'un poème d'après Millet

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrages programme : Français - « Visions poétiques du monde »
  • Supports : Plusieurs tableaux de Millet (Les Glaneuses, Le Planteur de pomme de terre, La Récolte de pomme de terre, L’Homme à la houe, Bergère avec son troupeau, L’Angélus, Paysans avec un veau).
  • Objectif : rédaction d’un poème en groupe.
  • Rendu : Chaque groupe rédige un poème lyrique en se mettant dans la peau d’un paysan du XIXe siècle, en prenant appui sur les tableaux étudiés et en réinvestissant les thèmes, champs lexicaux, les figures de style trouvées.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Grâce à la banque de mots et d’expressions que tu viens de créer avec ta classe dans l’étape précédente, rédige un poème inspiré par le tableau que tu avais choisi au début de cette tâche. Imagine qu’un personnage de ton tableau écrit ce poème pour parler de sa condition, de ce qu’il ressent, de ce qu’il voit.

Respecte les consignes suivantes :

  • Ton poème sera composé de deux quatrains.
  • Choisis le mètre de tes vers : octosyllabes, décasyllabes ou alexandrins.
  • Tu es libre de faire des rimes ou pas.
  • Ton poème sera un poème lyrique : utilise la première personne et le vocabulaire des sentiments.
  • Tu utiliseras le présent de l’indicatif.
  • Ton poème comportera au moins une comparaison et une métaphore.

Tous vos poèmes seront présentés lors de l’exposition de fin de projet.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre ton poème à ton professeur.

Espace de rendus
On s'incruste !

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Arts plastiques - Retouche et détournement d’image, usage numérique (retouche, usage des calques), choix des œuvres et recherches, mise en scène, prise de vue photographique (cadrage, plan).
  • Objectifs : savoir argumenter le choix de sa production artistique, utiliser des outils graphiques numériques.
  • Rendu : Une image détournée.


 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


À présent, tu vas t’incruster dans une des images d’époque étudiées (peinture, photographie, etc.) et ajouter un ou deux vers du poème que tu as écrit au préalable, avec ton professeur de français. Comment le faire, et pour quel message ?

  • Choisis une image étudiée (photo d‘époque, tableau sur le thème de l’agriculture). Après l‘avoir choisie, explique ton choix (il faut argumenter : quel sens, symbole ?). Attention, ce choix doit aussi avoir un sens par rapport aux vers que tu auras choisi d’incruster dans l’image.
  • Trouve le nom de l’auteur et les informations importantes de cette image afin de réaliser un cartel, en vue de l’exposition finale.
  • Réfléchis à l’emplacement des vers de ton poème sur l’image. Quel corps de caractère ? Quelle police ? Quel endroit ?
  • Réalise un croquis de l’image avec l’emplacement de ton texte. 
  • Puis, détermine la façon dont tu veux apparaître sur l’image (posture, message). Fais-toi prendre en photo dans la position choisie. Une fois les images prises, retouche ta photo afin qu’elle colle le plus possible au style de l’image/œuvre (Gimp sur ordinateur ou Snapseed sur tablette).
  • Enfin, incruste les vers de ton poème et ton image retouchée dans l’image originale (de bonne qualité). Utilise le lasso ou les outils de sélection pour retirer ce qui doit l’être (sur Gimp) ou la gomme pour l’effacer (sur Sketchbook XPress).
  • Pour terminer, imprime ta production !

Matériel : appareil photo, ordinateur ou tablette (Gimp sur PC, Snapseed et Sketchbook XPress sur tablettes : multiplateformes et gratuits), imprimante couleur.

Contraintes : choisir une image de bonne qualité afin d’éviter la pixellisation à l’agrandissement ou au tirage, faire attention aux droits d’utilisation de l’image.


Ton image sera affichée dans l’exposition finale avec celles de tes camarades.

Espace de rendus
La paysannerie française au tournant du siècle

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme (rappel de 4e) : Histoire - Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle
  • Objectif : Dresser le portrait du paysan français à la fin du XIXe siècle
  • Mise en perspective : Il s’agit d’introduire l’EPI en histoire-géographie en faisant un rapide rappel du travail de l’année précédente en 4e et de mettre en perspective les évolutions qui vont advenir au XXe siècle.
  • On insistera sur l’aspect collectif du travail des champs, le rôle des animaux, la dureté du travail. Des éléments importants sont notés au tableau, que les élèves reprennent lors de leur écrit.
  •  Rendu : Rédiger un petit texte illustrant une des images et décrivant les conditions de travail des paysans à la fin du XIXe siècle.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Consulte les tableaux dans les ressources pédagogiques. Ensuite, choisis un des tableaux présentés par ton professeur, et rédige un court texte présentant le travail que tu observes sur le tableau et décrivant les conditions dans lesquelles il s’exerce. Tu peux évoquer le rôle des animaux, la différence entre tâches solitaires et tâches collectives, et la difficulté de certains travaux.

Des reproductions des tableaux seront présentées pendant l’exposition de fin de projet. Avec tes camarades, rassemblez tous les textes se rapportant à chaque tableau et organisez-les : les classerez-vous par thèmes ? Les afficherez-vous en colonnes ? En lignes ? Rayonnant autour du tableau ?


Espace de rendus
Organisation de l’exposition : point d’étape

Tes camarades et toi disposez déjà de beaucoup d’éléments à présenter lors de l’exposition. Il est temps de réfléchir à l’aspect qu’aura celle-ci. Comptez-vous tout afficher aux murs ? Disposer des supports au milieu de la salle ? Les textes seront-ils imprimés et collés, ou bien lus aux visiteurs ? En fonction de vos choix, établissez la liste des éléments matériels dont vous aurez besoin et demandez de l’aide à vos professeurs si besoin. Si certains textes doivent être tapés à l’ordinateur, faites-le dès à présent.




Fiches méthodologiques
Espace de rendus
L'agriculture au XXe siècle
La parole donnée aux paysans

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Français - « Se raconter, se représenter »
  • Objectifs : Comprendre les raisons et le sens de l’entreprise qui consiste à se raconter ou à se représenter. Comprendre en quoi les textes littéraires dépassent le statut de document historique et visent au-delà du témoignage mais aussi de la simple efficacité rhétorique.
  • Supports : Incipits de Mémoires d’un paysan bas-breton de Jean-Marie Déguignet et de La Vie d’un simple d’Émile Guillaumin
    • Analyse des deux incipits
    • Distinguer roman/mémoires/autobiographie
    • Comment les auteurs justifient-ils le besoin d’écrire sur le monde paysan ? Qu’est-ce qu’un témoignage ? En quoi est-il important de témoigner ?
  • Rendu : Une synthèse à présenter à la classe. Une affiche sur l’autobiographie pour l’exposition.

  -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tu vas maintenant étudier avec ton professeur de français deux incipits tirés de deux livres du début du XXe siècle.

Lis les extraits mis à disposition dans les ressources pédagogiques puis, pour chaque texte, réponds aux questions suivantes :

  • Qui est le narrateur ? D’après toi, l’auteur et le narrateur sont-ils la même personne ? Justifie ta réponse.
  • Qui va être le personnage dont la vie sera racontée ?
  • Comment l’auteur justifie-t-il l’écriture de son livre ? Quelles raisons donne-t-il ?
  • Relève le champ lexical de la vérité. En quoi est-il important dans le projet d’écriture de l’auteur ?

Interroge-toi maintenant sur le genre de chaque texte.

On pourrait croire que ces textes sont des autobiographies mais ils ne le sont pas. Observe bien les titres des deux œuvres que tu étudies : Mémoires d’un paysan bas-breton, La Vie d’un simple (Mémoires d’un métayer). Quelle est, selon toi, la différence entre une autobiographie et des mémoires ? Essaie de répondre à cette question avec ta classe et ton professeur de français.

Compare maintenant vos réponses aux définitions des termes autobiographie et mémoires :

  • Philippe Lejeune définit ainsi l’autobiographie : « récit rétrospectif en prose qu’une personne réelle fait de sa propre existence, lorsqu’elle met l’accent sur sa vie individuelle, en particulier sur l’histoire de sa propre personnalité ». Il parle d’un « pacte autobiographique » passé par les auteurs avec les lecteurs : l’auteur = narrateur = personnage.
  • Mémoires : biographie généralement écrite par la personne dont elle relate la vie, mais en général, l’accent est mis sur la vie professionnelle ou officielle de cette personne.

Pour finir, lis maintenant attentivement les deux textes et relève les mots ou expressions qui décrivent la condition des paysans.

  •  Écris une petite synthèse d’environ dix lignes qui expliquera ce que tu imagines de la vie des paysans au début du XXe siècle et présente-la au reste de la classe. À partir de vos synthèses à tous, préparez pour l’exposition une affiche sur l’autobiographie incluant des extraits des textes étudiés en classe.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre ta synthèse et le projet d’affiche à ton professeur.


Espace de rendus
L’arrivée de l’industrialisation dans les campagnes

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme (rappel de 4e) : Histoire - Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle
  • Support : Texte de Claude Michelet Des Grives aux Loups, photos anciennes de fermes.
    • Savoir-faire : comprendre et analyser un document.
    • Collecte d’information pour la tâche 3.
La version longue : pour l’enseignant, à lire afin de bien situer le texte dans le contexte.
Version courte à distribuer aux élèves.
  • Apport de l’enseignant : Expliquer le passage de la force animale et humaine à la force mécanique dans les campagnes, en précisant que l’arrivée de la mécanique va transformer petit à petit le travail, passant d’un travail collectif à un travail de plus en plus individuel.
  • Objectif : Analyser un texte.
  • Rendu : Réponses aux questions à rendre au professeur.

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Réponds aux questions à l’aide des documents présents dans les ressources pédagogiques et des explications de ton professeur.

Questions :

  • Présente le document et précise son contexte.
  • Qu’est-ce qui sert à tracter la faucheuse ?
  • Quelles innovations technologiques et agronomiques apparaissent dans cet extrait ?
  • Pour chacune d’elles, quelle semble être la réaction des autres villageois ? Justifie ta réponse.
  • Explique cette dernière phrase : « Désormais, grâce à des machines de ce genre, le travail de la terre ne serait plus jamais le même » en t’appuyant sur le travail précédent fait en Histoire et en Français.
  • Décris l’image et illustre-la par un extrait du texte.

Les photos anciennes seront affichées durant l’exposition en parallèle des textes de Claude Michelet.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre à ton professeur les réponses aux questions.

Pour en savoir plus, tu peux consulter les fiches « Soixante ans de mutations de l’agriculture française » et « Évolution de la production agricole » sur l’évolution de l’agriculture moderne, présentes dans les ressources.


Espace de rendus
Être un agriculteur du début du XXe siècle

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Français - Pratiquer l’écriture d’invention. Connaissance des caractéristiques des genres littéraires pour composer des écrits créatifs.
  • Objectif : rédiger un texte d’invention en s’inspirant d’œuvres du XXe siècle.
  • Rendu : Un texte d’invention

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


À ton tour d'imaginer le témoignage d’un paysan du début du XXe siècle dans l’incipit de ses mémoires. Tu peux prendre exemple sur Déguignet ou Guillaumin et te servir de tes connaissances en histoire-géographie. N’oublie pas d’expliquer pourquoi il est important pour toi de témoigner en tant que paysan.

Les textes seront présentés lors de l’exposition finale.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre ton texte à ton professeur.    


Espace de rendus
Analyse des lettres de soldats de la Grande Guerre

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Histoire - L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945).
  • Objectif : Comprendre comment les soldats et les civils ont vécu la Grande Guerre dans les campagnes.
  • Support : Lettres de soldats et de leurs familles.
  • Rendu : Réponses aux questions à rendre au professeur.

  

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lis attentivement les trois lettres présentes dans les ressources pédagogiques, puis réponds aux questions à l’aide des documents.
  • Dans quel contexte ces lettres ont-elles été écrites ?
  • Présente chacune d’elles.
  • En t’aidant de ton cours et de ton manuel, décris le contexte de la première lettre.
  • Relève dans ces lettres toutes les références à la guerre.
  • Prélève toutes les informations concernant la vie dans les campagnes.

 

Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre à ton professeur les réponses aux questions.


Espace de rendus
Étude du genre épistolaire

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Découvrir et pratiquer divers genres de textes à visée littéraire
  • Support : Lettres étudiées en histoire dans la tâche 4.
    • Étude de la situation d’énonciation, temps de l’énonciation et de la narration
    • Étude de la présentation d’une lettre, formules utilisées, niveaux de langue
  • Objectif : étude du genre épistolaire.
  • Rendu : Tableau à rendre au professeur.

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Dans cette tâche, tu vas approfondir tes connaissances sur le genre épistolaire, à travers les lettres que tu as étudiées en tâche 4 avec ton professeur d’histoire. Si tu as besoin de les relire, tu les trouveras dans les ressources pédagogiques. Tu travailleras sur les lettres du soldat Gérard Cocut et de Césarine Pachoux en classe avec ton professeur de français, puis tu répondras aux questions sur la lettre de Charles Guinant de façon autonome.

Mais pour commencer, sais-tu ce qu’est le genre épistolaire ? Voici son étymologie : le mot « épistolaire » vient du latin epistulae qui signifie « lettre ».

Complète, avec un camarade, le tableau « Étude du genre épistolaire - 1 » présent dans les ressources pédagogiques.

Étudier la situation d’énonciation d’une lettre

Lorsqu’on étudie une lettre, il est important d’en étudier la situation d’énonciation, c’est-à-dire les circonstances dans lesquelles elle a été écrite. On doit alors se poser les questions suivantes :

  • Qui est l’émetteur de cette lettre ? On peut le prouver en relevant des pronoms personnels et des déterminants possessifs de première personne.
  • Qui est le destinataire de cette lettre ? On peut le prouver en relevant des pronoms personnels et des déterminants possessifs de deuxième personne.
  • Où et quand cette lettre a-t-elle été écrite ? Dans une lettre, il est d’usage d’indiquer où et quand on l’a écrite.
  • Quels sont les temps verbaux employés ? Le temps principalement employé dans une lettre est le présent, qui a une valeur d’actualité, puisqu’il correspond au moment de l’écriture. Le passé composé est employé pour raconter un fait antérieur au présent.

Travaille maintenant en autonomie sur la lettre de Charles Guinant. Lis le texte puis complète le tableau « Étude du genre épistolaire - 2 » présent dans les ressources pédagogiques. Ton professeur de français corrigera ton devoir.


En cliquant sur « Envoyer un rendu », tu peux télécharger ton tableau pour le transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Échange épistolaire fictif

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Français - Pratiquer l’écriture d’invention. Connaissance des caractéristiques des genres littéraires pour composer des écrits créatifs.
  • Objectif : écrire des lettres à la manière d’un soldat de la Grande Guerre. 
  • Rendu : Deux lettres par élève.

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À ton tour d’écrire des lettres ! Tu vas maintenant participer à un échange épistolaire avec les autres camarades de ta classe.

Suis bien les étapes indiquées. Aide-toi des connaissances que tu as acquises dans les tâches 4 et 5 pour rédiger tes deux lettres.

 1. Pour commencer, rédige une lettre en respectant les consignes suivantes :

  • Tu es un soldat au front et tu écris à ta femme en racontant l’univers des tranchées et en la questionnant sur l’état de la ferme.
  • Ta lettre commencera par une formule d’adresse et se terminera par une formule de politesse.
  • Tu n’oublieras pas d’indiquer la date et le lieu d’écriture.
  • Tu utiliseras principalement le présent et le passé composé.

2. Réunis ta lettre et celles de tes camarades de classe. Mélangez-les et distribuez-les entre vous au hasard. Lisez attentivement la lettre que vous venez de recevoir.

3. Rédige maintenant la réponse à la lettre que tu viens de recevoir en respectant les consignes suivantes :

  • Tu es une femme et tu réponds à ton mari en lui décrivant ton quotidien à la ferme.
  • Ta lettre commencera par une formule d’adresse et se terminera par une formule de politesse.
  • Tu n’oublieras pas d’indiquer la date et le lieu d’écriture.
  • Tu utiliseras principalement le présent et le passé composé.

Toutes vos lettres peuvent être rassemblées pour les présenter lors de l’exposition. Réfléchissez à la façon de les organiser.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre tes lettres à ton professeur.    

Espace de rendus
Les femmes dans les campagnes

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Histoire - Françaises et Français dans une République repensée.
  • Objectif : Rédiger un témoignage de femmes dans les campagnes françaises dans les années 1950-1980 en lien avec les nouveaux enjeux sociaux, culturels de la société.
  • Support : Réalisation d’un questionnaire et recueil de témoignage (parents, amis, connaissances…). Travail de groupe.
  • Rendu : Le mur des témoignages avec un travail sur des photos d’époque. Il est possible de les enregistrer et de faire parler les portraits (application spéciale).
  • Production : Un témoignage de femme par élève, sous forme d’affiche.

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Avec ton professeur et tous tes camarades, tu vas créer un questionnaire sur la vie des femmes à la campagne, hier et aujourd’hui. Il s’agit de comparer le quotidien d’une femme agricultrice ou épouse d’agriculteur dans les années 1950-1980 et aujourd’hui. On commence par puiser dans les connaissances acquises lors des séances précédentes pour élaborer des questions. On peut réaliser une carte mentale pour réunir un maximum d’idées. Pense au travail dans les champs, aux relations entre hommes et femmes, à l’autorité familiale, aux enfants…

Écris le questionnaire avec tes camarades.

Une fois le questionnaire prêt, forme un groupe avec deux ou trois camarades, puis cherche dans ton entourage des personnes susceptibles de répondre à vos interrogations : dans ta famille, tes voisins, les amies de tes parents… Il vous faut au moins un témoignage des années 1950-1980 et un témoignage d’aujourd’hui. Demande à ces personnes si elles acceptent de répondre à tes questions, et si elles veulent bien que tu les prennes en photo, ou que tu scannes des photographies de l’époque évoquée.

Tu peux aussi t’appuyer sur le portrait d’une agricultrice présent dans les liens ressources.

Rédige ensuite des témoignages à partir des réponses recueillies, et illustre-les avec les photos récoltées. Crée une affiche, qui fera partie de l’exposition, pour présenter chaque femme.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre ton affiche à ton professeur.


Espace de rendus
Organisation de l’exposition : point d’étape

Avec tes camarades, faites la liste des éléments dont vous disposez pour l’exposition. Avez-vous bien récupéré tout le matériel dont vous aurez besoin ? Sinon, il est temps de vous en occuper. Si vous souhaitez créer des éléments supplémentaires, comme des enregistrements audio, des affiches calligraphiées, ou autre, répartissez-vous le travail et commencez à les réaliser en amont de la date de l’exposition pour avoir le temps de tout terminer. Si vous souhaitez diffuser du son, demandez à vos professeurs ou au gestionnaire si cela est possible et si oui, enregistrez-vous avec vos téléphones, un dictaphone ou un micro.

Pensez aussi à taper à l’ordinateur les nouveaux textes produits.


Fiches méthodologiques
Espace de rendus
L’agriculture au XXIe siècle
Étude de cas sur l’Auvergne : Jacquet et la Limagne

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Géographie - Dynamiques territoriales de la France contemporaine.
  • Objectif : Découvrir un espace productif agricole.
  • Supports : Dossier documentaire sur l’Auvergne avec questionnaire différencié (travail dans le cadre de l’accompagnement personnalisé) ; brochure Passion Céréales.
  • Étude de cas : Un espace productif agricole céréalier en lien avec le thème sur les espaces à faible densité. Choisir une des trois propositions de parcours d’activité.
  • Rendu : Analyse de documents. Synthèse écrite et illustrée.

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Parcours différencié 1

En t’appuyant sur les documents, décris l’espace productif de Limagne et montre qu’il intègre de nombreux secteurs d’activité.

Parcours différencié 2

En t’appuyant sur les documents, décris l’espace productif de Limagne et montre qu’il intègre de nombreux secteurs d’activité. Pour réaliser ce travail, tu peux d’abord montrer les caractéristiques agricoles de la plaine de la Limagne, puis montrer que les céréales sont traitées localement. Enfin, décris la diversité des débouchés de la production céréalière.

Parcours différencié 3

Réponds aux questions suivantes, puis décris l’espace productif de la Limagne en montrant qu’il intègre de nombreux secteurs d’activité.

  1. Localiser et situer la Limagne.
  2. Document 1 avec la carte et la situation : montrer que la Limagne concentre la production de blé dans la région.
  3. Documents 2 et 3 : quelles sont les deux principales productions céréalières de la Limagne ?
  4. Documents 4 et 5 : donne un titre à chacun des textes.
  5. Documents 5, 6 et 7 : qu’est-ce que Limagrain ?
  6. Documents 5, 6 et 7 : quelles sont les différentes activités de Limagrain ?
  7. Documents 5, 6, 7 et 8 : pourquoi Limagrain a-t-elle développé toutes ses activités dans la plaine de la Limagne ?

À partir de tes réponses, prépare une synthèse sur la plaine de la Limagne et Limagrain. Illustre-la avec des images de la Limagne trouvées sur Internet. Pour t'aider dans tes recherches, tu peux lire la fiche méthodologique « Effectuer des recherches sur Internet » dans les ressources pédagogiques.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre l’analyse de documents et la synthèse à ton professeur.


Fiches ressources
Espace de rendus
Les effets de concurrence entre ruralité et urbanisation

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Géographie - Dynamiques territoriales de la France contemporaine.
  • Objectif : Comprendre la rurbanisation en en identifiant les grandes manifestations (notion de conflit d’usage ou de concurrence et problématiques du mitage urbain) et les phénomènes de concurrence entre l’agriculture, le tourisme et les habitations pour l’utilisation de l’eau dans les zones méridionales.
  • Compétence : Comprendre et analyser un document : un article de presse.
  • Rendu : Paragraphe organisé.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Étudie l’article de presse « L’agriculture grignotée par la ville », présent dans les ressources pédagogiques ci-dessous.

  • Présente le document
  • Donne un titre au document.
  • Explique avec le texte l’expression : « ruée sur les terres ».
  • Quels sont les différents usages des terres évoqués dans le document ?
  • Quel phénomène illustre cette phrase : « Les villes continuent de s’étaler plus rapidement que leur population ne s’accroît » ?
  • Quel conflit d’usage apparaît dans ce texte ?

En t’aidant de ton cours et des éléments du document, rédige un texte organisé montrant qu’il existe un conflit sur l’utilisation des terres dans les espaces périurbains.

Pour en savoir plus sur les effets de l’industrialisation et de l‘urbanisation sur le quotidien des agriculteurs, ainsi que sur l’évolution de leur nombre et de leurs conditions de travail, tu peux lire le document « Les nouveaux visages de l’agriculture ». 


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre le paragraphe organisé à ton professeur.



Espace de rendus
Les agriculteurs dans la presse

Repères pour l'enseignant :


  • Ancrage programme : Français - Lire des documents composites et des textes non littéraires.
  • Objectifs : Étudier un article de presse ; création d’une fiche méthode : réaliser une interview.
  • Rendu : Fiche méthode élaborée en groupe.
  • Production : Une fiche de journaliste et une liste de questions.

  

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tout au long de cette tâche, tu vas apprendre à réaliser l’interview d'un agriculteur. Pour commencer, clique sur le lien « Interview : agriculteur, éleveur » présent dans les ressources et lis attentivement l’article.

Réponds aux questions suivantes :

  1. À quoi voit-on que ce texte est une interview ?
  2. Quel niveau de langue est utilisé dans les questions posées ? Justifie ta réponse.
  3. Qui est interviewé ?
  4. Quelles informations a-t-on sur la vie personnelle de la personne interviewée ?
  5. Quelles informations a-t-on sur la vie professionnelle de la personne interviewée ?
  6. Comment l’auteur de l’article a-t-il choisi d’illustrer son article ? Aurais-tu choisi la même photographie ?

Compare tes réponses avec le reste de la classe. D’après tes connaissances du monde agricole du XXIe siècle, peux-tu imaginer d’autres questions à poser à un agriculteur ?

Voici, pour t’aider, quelques exemples d’autres questions que tu pourrais poser :

  • Pourquoi avez-vous choisi de vous destiner à la production de céréales plutôt qu’à l’élevage ?
  • À quoi sont destinées les céréales que vous cultivez, les animaux que vous élevez ?
  • Que pensez-vous de l’agriculture biologique ? Votre agriculture est-elle biologique ?
  • Pouvez-vous conseiller au lecteur une recette dans laquelle on pourrait se servir de vos produits ?

Tu peux maintenant créer ta propre fiche de journaliste, qui t’aidera à interviewer un agriculteur. Choisis environ dix questions évoquées durant cette tâche (choisis celles qui te semblent les plus importantes à poser) et note-les sur une feuille.

Entraîne-toi maintenant avec tes camarades de classe à réaliser l’interview.

Mettez-vous par groupes de deux élèves. L’un de vous sera le journaliste et l’autre l’agriculteur. Le journaliste interviewe l’agriculteur en lui posant les questions qu’il a choisies, et l’élève qui joue l’agriculteur doit imaginer les réponses de l’agriculteur.

Pour t'aider, consulte la ressource « Interviewer un professionnel ».

Lorsque vous avez terminé, échangez les rôles.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre ta fiche de journaliste à ton professeur.


Espace de rendus
Micro-trottoir : les agriculteurs pour vous aujourd’hui

  • Ancrage programme : Français - Participer de façon constructive à des échanges oraux, interagir avec autrui dans un échange, une conversation, une situation de recherche.
  • Objectif : Réaliser l’interview de passants pour mieux percevoir l’image des agriculteurs aujourd’hui.    
  • Rendu : Une vidéo.

  

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tu vas maintenant devoir réaliser avec ta classe un micro-trottoir qui te permettra de comprendre comment sont perçus l’agriculteur et le monde agricole de nos jours.

Qu’est-ce qu’un micro-trottoir ? Réaliser un micro-trottoir consiste à aller interroger plusieurs personnes anonymes afin de recueillir leurs sentiments, leurs avis, leurs pensées sur un sujet précis.

Par groupes de deux, vous allez poser la question suivante à un maximum de personnes : « Qu’est-ce qu’un agriculteur pour vous aujourd’hui ? »

Utilisez l’outil caméra de votre téléphone pour filmer les personnes que vous interrogez.

L’un de vous filmera et l’autre posera la question.

Vous pouvez interroger les élèves et les adultes de votre collège, les personnes qui passent devant votre établissement (sous la surveillance d’un adulte de l’établissement), vos familles.

Une fois que vous avez terminé votre sondage, essayez de rassembler les témoignages filmés en utilisant un logiciel de montage vidéo (vous pouvez trouver des applications gratuites de montage vidéo sur smartphone) : assemblez toutes les vidéos en une seule, coupez les témoignages trop longs, ne gardez que l’essentiel.

Enfin, rédigez ensemble une synthèse faisant le bilan de ce que vous avez découvert, appris de ce micro-trottoir.

Les résultats de cette enquête, présentés à l’entrée de l’exposition, devront permettre d’obliger les visiteurs à s’interroger sur leurs représentations du monde agricole et de l’agriculteur aujourd’hui.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre la vidéo à ton professeur.

Espace de rendus
Interview d’un agriculteur

Repères pour l'enseignant :

  • Ancrage programme : Français - Participer de façon constructive à des échanges oraux, interagir avec autrui dans un échange, une conversation, une situation de recherche.
  • Objectif : Réaliser une interview.
  • Rendu : Réaliser l’interview d'un agriculteur, prendre des photos pour illustrer son article.


 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tu vas devoir, au cours de cette tâche, réaliser l’interview d’un agriculteur. Pour t'aider, consulte la fiche méthodologique correspondante dans les ressources pédagogiques ci-dessous. Arme-toi de ta fiche de journaliste afin de pouvoir lui poser les questions que tu as préparées.

Durant ton interview, tu devras écouter attentivement ton interlocuteur. Prends des notes pour bien te rappeler ses réponses ou enregistre l’interview avec ton téléphone portable par exemple.

À la fin de ton interview, pense à prendre des photographies qui te serviront à illustrer ton article, qui sera présenté lors de l’exposition.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre ton interview à ton professeur.    


Espace de rendus
Mise en page de l’interview

Repères pour l'enseignant : 

  • Rendu : Interview d’un agriculteur + photo sous forme d’article de presse.
  • Compétence en français : Prise en compte du destinataire, des visées du texte et des caractéristiques de son genre et du support d’écriture (utilisation de logiciels de traitement de textes, publication respectant les codes de mise en page).


 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tu vas aujourd’hui pouvoir mettre en page ton interview.

Pour cela, il te faudra utiliser un logiciel comme Open Office Dessin par exemple.

Respecte les consignes suivantes pour présenter ton interview :

  • Trouve un titre pour ton interview et mets-le en valeur (en l’encadrant ou l’entourant, en choisissant une police et une couleur de police attrayantes).
  • Rédige une courte introduction de deux à trois phrases qui explique dans quelles conditions tu as rédigé cette interview.
  • Rédige les questions que tu as posées à l‘agriculteur et les réponses de ce dernier. Fais bien attention à l’orthographe ! Tu peux te servir du correcteur d’orthographe mais attention, il ne repère que les fautes d’orthographe lexicales !
  • Fais en sorte qu’au premier regard, le lecteur puisse différencier les questions des réponses.
  • Insère la (ou les) photographie(s) que tu as prise(s) pour illustrer ton interview.
  • N’oublie pas d'indiquer ton nom à la fin de l’interview.

L’interview sera présentée lors de l’exposition, il faut donc que le résultat attire le regard.


Clique sur le bouton « Envoyer un rendu » pour transmettre l’interview mise en page à ton professeur.    

Espace de rendus
Organisation de l’exposition : point d’étape

C’est le moment de finir de préparer les éléments nécessaires à l’exposition. Tapez les derniers textes, enregistrez du son, et rassemblez tous vos micro-trottoirs en une seule vidéo afin de mieux les valoriser. Puis commencez à réfléchir à l’ordre de présentation des différents éléments afin que le visiteur ne soit pas perdu et comprenne le sens de l’exposition. Comment souhaitez-vous organiser votre exposition ? Par thèmes ? Par matières ? L’ordre chronologique peut être une bonne idée pour mêler des éléments de texte et des images, afin de varier les supports et ne pas lasser le visiteur. Mettez-vous d’accord sur l’ordre dans lequel vous voulez présenter les documents que vous aurez choisi de montrer.



Fiches méthodologiques
Espace de rendus
L'exposition
Préparation des œuvres à exposer

Il est maintenant temps de préparer l’exposition. Celle-ci permettra de montrer aux visiteurs tout ce que tu as appris sur les agriculteurs et le monde agricole du XVIIIe siècle à nos jours. Tu peux relire la fiche méthodologique présente dans la section ressources pour ne rien oublier !

Tu vas devoir, avec ta classe, regrouper toutes les productions que vous avez réalisées depuis le début du projet et sélectionner celles que vous souhaitez présenter si vous n’avez pas la place de tout montrer.

 

1.     Comment seront diffusés les sons et les vidéos ? Il faut que tout soit audible sans que l’ensemble soit trop bruyant. Pour éviter les superpositions sonores, vous pouvez choisir de rassembler les enregistrements en une seule bande-son. Prévoyez des moyens de présenter les documents audio et les vidéos de façon simple et au volume adéquat. Demandez au gestionnaire de l’établissement s’il est possible de vous fournir des enceintes et/ou un vidéoprojecteur si la salle n’en dispose pas déjà.

2.     Mettez bien en valeur les œuvres que vous présentez : il faut que chacune soit compréhensible et, pour cela, qu’elle dispose d’un texte de présentation. Ne laissez pas une œuvre seule sans explications, sinon le visiteur risque de se sentir perdu !

3.     Si certains textes sont trop longs, vous pouvez décider de n’en présenter que des extraits. Sélectionnez les passages que vous trouvez les plus intéressants et, si nécessaire, rédigez quelques lignes pour expliquer le contexte aux visiteurs.

4.     Pour que les visiteurs n’aient pas trop de textes à lire, vous pouvez aussi choisir de les leur faire entendre. Vous pouvez par exemple venir à tour de rôle réciter vos poèmes ou lire vos lettres à voix haute dans la salle de l’exposition. Si vous choisissez cette solution, entraînez-vous à lire à haute voix en mettant le ton et organisez-vous pour ne pas venir lire tous en même temps. 


Fiches méthodologiques
Espace de rendus
Montage de l’exposition

Afin de préparer le montage de l’exposition, il est important de sapproprier les codes des musées.

  • Quel lieu ? Le lieu choisi doit être adapté (taille, visibilité des accrochages, éclairage, etc.). Le lieu est un élément important : faut-il modifier l’agencement de la salle ? Comment accrocher les œuvres et productions d’élèves ?
  • Qu’accroche-t-on et comment ? Le choix des travaux et la scénographie sont importants. Tu dois bien réfléchir à cela avec les autres élèves. Vous devrez choisir ensemble. Il est important que tout le monde donne son avis. Par quoi commencer (en fonction de l’entrée des spectateurs) ? L’ordre donne du sens : cela s’appelle la scénographie.
  • Quelles indications ? Il est important de prévoir des cartels (notes d’informations accrochées sous les documents, œuvres et productions présentées) pour chaque œuvre exposée. Le cartel doit contenir : le nom de l’auteur (qui l’a réalisée, écrite…), le nom de l’œuvre, sa date (réalisation ou sortie publique), sa provenance (titre si c’est tiré d’un livre, opéra…). De plus il est important d’indiquer sa matérialité (en quoi est-ce fait, avec quoi) et un texte recontextualisant (quelques lignées seulement, mais claires et précises). Les cartels sont écrits, corrigés, puis tapés sur un ordinateur et imprimés.
  • Le jour J de l’ouverture au public, appelé vernissage, il est important d’accueillir le public (professeurs, parents, autres élèves, etc.) et d’expliquer l’exposition aux visiteurs (c’est le rôle des médiateurs, tels qu’on les appelle dans les musées) : d’où est née l’idée de cette exposition, dans quel objectif, etc.

Enfin, pour garder trace de tout ce travail, un catalogue peut être réalisé. À partir des scans et textes, il est possible de réaliser un montage (numérique) mêlant textes et images afin de remobiliser une dernière fois documents produits et étudiés.


Source : Métiers des musées (musée des Beaux-Arts, palais de l'évêché)


Fiches méthodologiques
Liens ressources

Métiers des musées

Espace de rendus
Communication

Faire connaître l’exposition, dans le collège, sur les réseaux sociaux.

Votre exposition est prête ! Mais il faut maintenant faire en sorte qu’elle attire les visiteurs.

Réfléchissez aux informations qu’il faut absolument communiquer aux visiteurs pour qu’ils aient envie de venir voir votre exposition. Tu peux aller sur quelques sites de musée pour te renseigner. Pour cela, consulte les liens présents dans les ressources pédagogiques ci-dessous.

Voici quelques éléments sur lesquels il faudra communiquer :

  • Trouve un titre à ton exposition.
  • Indique la ou les dates à laquelle/auxquelles elle sera visible.
  • Indique le lieu.
  • Choisis une image, prends une photographie qui servira à donner envie aux visiteurs de venir et qui sera représentative du sujet de l’exposition.
  • Écrivez tous ensemble un texte assez court qui présentera le sujet, la démarche de votre exposition.

Réfléchis maintenant avec ta classe sur les moyens que vous avez au sein du collège pour faire connaître l’exposition.

  • Vous pouvez créer des affiches que vous afficherez dans le collège.
  • Vous pouvez rédiger un article présentant votre exposition que vous pouvez publier dans le journal de votre collège.
  • Vous pouvez communiquer sur les réseaux sociaux en créant par exemple un groupe Facebook pour votre collège.


Espace de rendus