Vers une mobilité responsable
Aurélie Vigne
Présentation

Thèmes d’EPI : Transition écologique et développement durable ; Sciences, technologie et société
Disciplines : SVT, français, histoire-géographie-EMC (+ mathématiques, EPS)
Niveau : 5e ou 4e
__________________
 

Les transports font partie de notre quotidien. Pourtant, chacun d’eux a été une révolution ! Le train a permis de parcourir rapidement plusieurs centaines de kilomètres ; l’avion a permis d’aller encore plus loin, encore plus vite, en survolant les océans et les montagnes. Et grâce à la voiture, chacun a gagné en autonomie en pouvant se rendre où bon lui semble !

Découvre comment les transports ont façonné nos paysages et transformé nos habitudes, puis découvre les enjeux actuels en matière d’environnement et de sécurité, et imagine à quoi ces véhicules ressembleront demain. Dans un format bande dessinée, tu pourras exprimer ta vision de la ville et de la mobilité du futur.

Pourquoi se déplacer ?
Pourquoi voyager ?

Ancrages programmes : Français 5e – Le voyage et l’aventure : pourquoi aller vers l’inconnu ? – Découvrir diverses formes de récits d’aventures, fictifs ou non, et des textes célébrant les voyages, comprendre les motifs de l’élan vers l’autre et l’ailleurs et s’interroger sur les valeurs mises en jeu. S’interroger sur le sens des représentations qui sont données des voyages et de ce qu’ils font découvrir.
Objectif : Déterminer les raisons qui peuvent pousser à voyager, à différentes époques, à travers une étude de textes.
Rendu : Réponse à des questions de compréhension de texte.
__________________
 
Les transports font partie de notre quotidien : tous les jours nous nous déplaçons pour aller au collège, au travail, faire des courses, partir en vacances ou rendre visite à des proches… Mais au-delà de ces trajets que nous accomplissons sans même y penser, certains s’engagent dans de grands voyages.
 
1. Quelles raisons poussent les hommes à se déplacer ?
Étudie quelques textes dans lesquels les narrateurs racontent leur voyage et les raisons qui les poussent à partir. Lis les questions associées à chaque texte, réfléchis aux réponses, puis mets-les en commun avec le reste de la classe.
 
2. Qu’as-tu retenu ?
En binôme, faites la synthèse de ce que vous avez observé et retenu. Vous rédigerez un paragraphe d’une dizaine de lignes, puis le présenterez à la classe. Vous pouvez vous aider des questions ci-dessous, mais aussi ajouter vos propres idées.
  • Qu’est-ce qui peut pousser à voyager ?
  • Comment peut-on voyager selon les époques ?
  • Quelles sont les raisons qui amènent à célébrer le voyage ?
  • Comment peut-on célébrer le voyage ?
 
3. À toi de jouer !
Lis attentivement l’extrait du livre Sur les chemins noirs, puis réponds aux questions.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Des déplacements forcés ?

Ancrages programmes : Géographie 5e – La croissance démographique et ses effets/Le changement global et ses principaux effets géographiques régionaux/L’urbanisation ; 4e – L’urbanisation du monde.
Objectif : Déterminer la cause des déplacements pendulaires et comprendre leur influence au quotidien.
Rendu : Réponse aux questions de l’étude de documents et synthèse.
__________________
 
Les hommes aiment voyager, mais la plupart de leurs déplacements répondent à une réelle nécessité. C’est notamment le cas des migrations pendulaires.
 
Réalise l’étude de documents pour comprendre les raisons des déplacements quotidiens et les modes de transport qui leur sont associés, puis synthétise tes nouvelles connaissances.
Rédige un texte d’une dizaine de lignes. Après avoir exposé les motivations de ces déplacements pendulaires, détermine les avantages et les inconvénients des différents moyens de transport utilisés par les usagers. Enfin, cite quelques solutions qui permettraient de résoudre ces inconvénients.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger ta synthèse pour la transmettre à ton professeur.    


Espace de rendus
Comment les transports ont-ils évolué ?

Ancrages programmes : Histoire 4e – Le XVIIIe siècle/L’Europe et la révolution industrielle.
Objectif : Découvrir l’évolution de la voiture du XVIIIe au XIXe siècle.
Rendu : Réponse aux questions des études de documents et texte d’analyse.
__________________
 
Pendant des siècles, les hommes se sont déplacés à pied ou à dos d’animal (âne, cheval…). Mais les révolutions industrielles ont changé la donne, avec des inventions qui ont permis de moderniser les véhicules. L’objectif premier est de se déplacer plus rapidement, mais aussi de façon plus sûre. En effet, améliorer les transports, c’est améliorer la communication sur le territoire français, en permettant aux hommes mais aussi au courrier d’arriver plus vite.
 
Comment les transports ont-ils évolué entre le XVIIIe et le XIXe siècle ? Analyse les documents en ressources pour comprendre les progrès qui ont été accomplis à cette époque.
 
 
Pour aller plus loin :
Pour répondre à nos besoins de déplacements toujours plus nombreux tout en évitant les désagréments (embouteillage, pollution, dangers de la route…), on ne cesse d’innover. Aujourd’hui, par exemple, les ingénieurs conçoivent des véhicules autonomes (sans conducteur) ou repensent les voies de circulation (voir l’article sur les voitures volantes). Réfléchir au véhicule de demain, c’est repenser notre mobilité !
 
En t’appuyant sur les liens proposés en ressources et en effectuant quelques recherches, rédige un texte pour expliquer comment ont évolué les transports jusqu’à aujourd’hui. Quelles sont les grandes nouveautés ? Dans quels domaines avons-nous fait des progrès ? Et à ton avis, quels sont les grands enjeux de demain ?
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger ton texte pour le transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Comment les transports façonnent-ils le paysage ?

Ancrages programmes : Géographie 6e (rappel) – Habiter une métropole ; 5e – La croissance démographique et ses effets/Le changement global et ses principaux effets géographiques régionaux/L’urbanisation ; 4e – L’urbanisation du monde.
Objectif : Comprendre comment le besoin de se déplacer a influé sur l’aménagement du territoire.
Rendus : Synthèse et dépliant touristique.
_________________
 
Les moyens de transport ont évolué, et les réseaux aussi. De nouvelles routes, des rails de chemins de fer ont transformé le paysage, façonnant une ville ou même tout un pays.
 
Étudie les exemples proposés, puis dans un texte d’une dizaine de lignes, explique la place qu’occupent les réseaux de transports dans les villes et entre les villes. Toutes les régions sont-elles aussi bien reliées ? À ton avis, est-ce la ville qui s’adapte aux transports ou les transports qui s’adaptent à la ville ?
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger ton texte ainsi que le dépliant touristique de la ville de Brasilia que tu as réalisé pour les transmettre à ton professeur.


Pour aller plus loin :
Avec les transports, c’est tout l’urbanisme qui évolue. Aujourd’hui, pour répondre à nos besoins en énergie verte, les ingénieurs ont imaginé des routes recouvertes de panneaux photovoltaïques qui captent les rayons du soleil et produisent de l’électricité localement. Un tronçon test a été inauguré en Normandie. Pour en savoir plus, tu peux lire l’article du Monde.


Espace de rendus
Mobilité et environnement
Quelle est ton empreinte écologique ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – La planète Terre, l’environnement et l’action humaine – Compétence du programme : Expliquer comment une activité humaine peut modifier l’organisation et le fonctionnement des écosystèmes en lien avec quelques questions environnementales globales.
Objectif : Mettre en évidence l’impact des transports à l’échelle individuelle puis collective (la classe, le collège…) et s’interroger sur les causes de cette forte empreinte.
Rendu : Résultat et analyse de son empreinte écologique.
__________________
 
Note pour l’enseignant : Le calculateur de la Cité des Sciences est recommandé, mais il nécessite un plug-in Flash Player. Au cas où vous n’en disposeriez pas, il est possible d’utiliser le calculateur d’E-graine (moins complet dans les résultats), mais il sera nécessaire d’adapter les questions.
__________________
 
Face à l’épuisement des ressources naturelles, aux crises écologiques planétaires, les hommes, depuis les années 1990, cherchent à mieux déterminer les impacts de leurs activités : c’est ainsi que l’idée de fabriquer un outil de mesure est apparue puis s’est affinée petit à petit pour établir « l’empreinte écologique ».
 
À l’aide d’un calculateur, tu vas pouvoir calculer ton empreinte écologique, celle de ta classe et de tout ton collège.
 
 
1. Mesure ton empreinte écologique
 
a. Ouvre le calculateur de la Cité des sciences grâce au lien proposé en ressource.
Tu vas découvrir un calculateur d’empreinte écologique. Bien sûr, il s’agit d’un calculateur simplifié, et il ne propose qu’un choix limité de réponses. Mais si tu réponds aux questions sérieusement, tu pourras avoir une idée de ton empreinte écologique réelle. Peut-être auras-tu du mal à évaluer certaines de tes activités, alors n’hésite pas à en discuter avec ton professeur.
 
b. Observe tes résultats et note la réponse aux questions suivantes :
  • Combien de terrains de foot sont nécessaires à la production des ressources que tu consommes ?
  • Clique sur l’onglet « Résultats ». Si chacun avait le même mode de vie que toi, combien de planètes Terre seraient nécessaires à tous les humains ?
  • Clique sur le bouton « Choisissez une autre représentation » et regarde les graphiques en bâtons. Où se situe ta consommation par rapport aux différents groupes étudiés (habitants d’autres continents, adolescents, etc.) ? Est-elle au-dessus ou en dessous de la moyenne ?
  • Retourne au menu « Votre empreinte » et clique à nouveau sur le bouton « Choisissez une autre représentation », mais en regardant cette fois le graphique circulaire. Quelle est la part des transports dans ton empreinte écologique ?
  • À ton âge, tu ne conduis pas et fais donc forcément du covoiturage. À ton avis, quelle est la part des transports dans l’empreinte écologique d’un adulte qui se rend chaque jour au travail en voiture ? Tu peux retourner à l’onglet « Transport » et répondre en te mettant à la place de tes parents, par exemple. Observe ensuite le nouveau graphique circulaire obtenu dans l’onglet « Résultats ». À ton avis, pourquoi les transports ont-ils un impact sur l’environnement ?
 
2. Donne maintenant une définition au terme d’« empreinte écologique ».
 
3. Détermine l’empreinte écologique de la classe, puis du collège.
Tu as bien noté combien de terrains de foot seraient nécessaires à la production de tes ressources annuelles ? Maintenant, avec l’ensemble de tes camarades, additionnez vos résultats pour savoir combien de terrains de foot sont nécessaires pour fournir des ressources à toute la classe.
Si on suppose que les autres classes ont les mêmes besoins que vous, quelle surface serait nécessaire pour produire les ressources annuelles de tout le collège ?
 
4. Conclus maintenant ce travail en résumant tes observations sur ta propre consommation et celle de ton collège.
Réfléchis à ce que tu pourrais faire à ton échelle pour consommer moins au quotidien.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Quels impacts environnementaux locaux ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – La planète Terre, l’environnement et l’action humaine – Compétence du programme : Expliquer comment une activité humaine peut modifier l’organisation et le fonctionnement des écosystèmes en lien avec quelques questions environnementales globales.
Objectif : Comprendre comment l’utilisation des véhicules thermiques peut affecter localement les écosystèmes (exemple de l’eutrophisation).
Rendu : Compte rendu d’expérience.
__________________
 
Note pour l’enseignant : Cette activité se fait sur deux séances.
__________________
 
Tu l’as vu, les transports ont un impact sur l’écologie. Mais en quoi ?
 
La combustion de l’essence dans les moteurs est à l’origine de nombreux gaz à effet de serre et de polluants. Ce terme regroupe des résidus de combustion, appelés particules, et plusieurs gaz nocifs contenant tous des atomes d’azote et d’oxygène, en quantités différentes. Parmi eux, le monoxyde d’azote ou le dioxyde d’azote dont on entend parfois parler aux informations. Ces oxydes d’azotes (NOx), tu peux les observer, généralement en été quand, sous l’effet du soleil, ils se combinent à des composés organiques volatils au-dessus des villes : l’air prend alors une teinte grisâtre. Quand aux particules, tu peux davantage les observer en hiver, lorsqu’ils s’accumulent avec celles des feux de cheminées et d’autres industries. On a alors la sensation de voir d’un plafond bas plus grisâtre dans l’air.
 
Nous allons tenter de comprendre en quoi ces différents gaz, CO2 et NOx, peuvent être nocifs pour l’environnement.
 
 
Partie 1 : Quels sont les besoins des végétaux ?

Tu le sais, pour réaliser la photosynthèse, les végétaux ont besoin d’eau, de soleil et de dioxyde de carbone (CO2) en quantité raisonnable qu’ils prélèvent dans l’atmosphère. Toutefois, ce ne sont pas les seuls éléments nécessaires à leur croissance.
 
On cherche ici à montrer que les plantes ont aussi besoin de minéraux pour assurer leur croissance.
 
1.   Propose un protocole pour vérifier cette hypothèse.
Pour cela tu disposes :
  • de lentilles d’eau (petites plantes qui flottent à la surface et dont les racines trempent dans l’eau : elles sont très fréquentes à la surface des mares) ;
  • de boîtes de Petri ;
  • d’eau déminéralisée ;
  • d’eau contenant des minéraux dissous (potasse, nitrate, phosphore, etc.).
 
2. Réalise ensuite ton expérience, puis schématise-la.
Attention : il faut attendre une semaine avant de pouvoir en observer les résultats. Veille à ce que les boîtes de Petri soient bien placées à la lumière pendant ce temps.
 
 
Partie 2 : Qu’est-ce que l’eutrophisation ?
 
Une semaine après ton expérience, tu peux contrôler tes boîtes de Petri.
 
1. Quel est le résultat de ton expérience ?
  • Pose un calque sur le couvercle de chaque boîte de Petri et décalque la surface occupée par les lentilles d’eau.
  • Décris les résultats observés et conclus sur le rôle des minéraux.
 
As-tu déjà observé ce phénomène dans la nature ?
 
2. Quel est l’impact des NOx sur l’environnement ?
Les NOx sont rapidement transformés dans l’air en nitrates, qui vont être dissous dans l’eau de pluie. Les eaux des rivières et des lacs se chargent alors en nitrates, et ce n’est pas sans conséquence sur la croissance des végétaux de ces rivières et lacs.
 
Ce phénomène se nomme « eutrophisation » (du grec eutrophos, « bien nourri, nourrissant », et trophê, « nourriture »). L’eutrophisation est donc le processus par lequel un milieu (ici aquatique) devient eutrophe, c’est-à-dire riche par l’accumulation de nutriments (ici des nitrates). Ce phénomène est naturel, mais il est accentué par l’activité humaine, ce qui a fini par créer un déséquilibre.
 
Télécharge le schéma « Le phénomène d’eutrophisation » pour comprendre de quoi il s’agit.
 
3. Comment produire moins de NOx ?
Les NOx sont responsables de l’eutrophisation de nombreux lacs et rivières. Si les usages des fertilisants (engrais et lisiers) sont les principales sources de l’accélération du phénomène d’eutrophisation, les transports peuvent également avoir une part de responsabilité, car la combustion de l’essence dans les moteurs génère des oxydes d’azote. Dès lors, quel type de véhicule permettrait de réduire l’émission de ces oxydes d’azote ?
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger ton compte rendu d’expérience pour le transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
La pollution, une question de santé publique ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – Le vivant et son évolution – Compétence du programme : Expliquer comment une activité humaine peut modifier l’organisation et le fonctionnement des écosystèmes en lien avec quelques questions environnementales globales.
Objectif : Comprendre comment l’utilisation des véhicules thermiques peut affecter localement les écosystèmes et avoir un risque sur la santé (exemple de la pollution).
Rendu : Paragraphe de texte.
__________________
 
Les transports sont responsables d’une part importante des émissions de polluants atmosphériques. Dans les grandes villes, la pollution due aux transports est particulièrement importante : en effet, une grande concentration de population signifie plus de véhicules, de bus et de camions en circulation, donc plus d’émissions. Les embouteillages occasionnés favorisent l’augmentation des émissions.
 
On sait aujourd’hui que la pollution a des conséquences sur la santé, augmentant notamment les maladies respiratoires.
 
Effectue l’exercice proposé en ressource pour comprendre comment les particules fines peuvent avoir un impact sur le corps humain.


En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.
 
 
Pour aller plus loin :
Le phénomène de pollution préoccupe les autorités. C’est pourquoi des organismes de surveillance ont été mis en place, par exemple Airparif à Paris. Regarde la vidéo « Le véhicule électrique » (de 1’50 à 3’10), puis visite le site d’Airparif (voir les liens en ressources), et réponds aux questions suivantes :
1. À quoi sert la modélisation de la pollution dans les villes ?
2. Quels polluants sont suivis à Paris et dans son agglomération ?
3. En t’appuyant sur les informations de la page suivante (http://www.airparif.asso.fr/pollution/differents-polluants), construis pour ces trois polluants atmosphériques un tableau récapitulatif répondant aux questions suivantes :    
  • Sont-ils des polluants primaires ou secondaires ?
  • Quelle est la part des transports dans leur émission ?
  • Quels sont les organes touchés par la pollution et les conséquences sur la santé ?


Espace de rendus
Quel impact des transports sur l’effet de serre ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – Le vivant et son évolution – Compétence du programme : Expliquer comment une activité humaine peut modifier l’organisation et le fonctionnement des écosystèmes en lien avec quelques questions environnementales globales.
Objectif : Comprendre comment l’utilisation des énergies fossiles (notamment dans les transports) peut avoir des conséquences planétaires telles que l’augmentation de l’effet de serre.
Rendu : Schéma complété et texte de synthèse.
__________________
 
Si le secteur des transports a un impact sur la pollution locale, il a aussi un impact à l’échelle de la planète en renforçant l’effet de serre. L’effet de serre est un phénomène naturel que les activités humaines ont tendance à l’accentuer. En France, les transports seraient responsables de 20,8 % de ces émissions.
 
1. Qu’est-ce que l’effet de serre ?
Regarde l’animation « Découvrir l’effet de serre », puis vérifie tes connaissances en téléchargeant et en complétant l’exercice « L’effet de serre ».
 
2. Quelle est la part des transports dans la libération des gaz à effet de serre ?
Effectue l’exercice « Les causes de l’augmentation des gaz à effet de serre ».
 
En conclusion, explique quel(s) problème(s) engendre(nt) la libération excessive de gaz à effet de serre. Réalise une carte mentale pour synthétiser tes idées.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger ta carte mentale pour la transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Vers une éco-mobilité
Des solutions simples ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – La planète Terre, l’environnement et l’action humaine – Compétence du programme : Expliquer comment une activité humaine peut modifier l’organisation et le fonctionnement des écosystèmes en lien avec quelques questions environnementales globales.
Objectif : Montrer qu’il est possible, à son échelle, de contribuer à limiter les émissions de CO2.
Rendu : Dépliant sur les règles de « bonne conduite ».
__________________
 
Comme nous l’avons vu, l’utilisation en masse des véhicules qui fonctionnent avec des combustibles fossiles accentue les problèmes environnementaux à l’échelle locale et planétaire. Et cela a aussi des conséquences en matière de santé. Il est donc de la responsabilité de tous d’agir rapidement pour faire évoluer la situation. Quelles solutions peut-on mettre en place ? Quels éco-gestes les voyageurs peuvent-ils adopter à leur échelle ?
 
Avec 3 ou 4 de tes camarades, propose des solutions simples, qui pourraient permettre ou permettent déjà de diminuer la consommation de carburants. Ensemble, vous exposerez vos solutions sous forme d’un petit dépliant (feuille au format A4 pliée en triptyque) qui doit convaincre les automobilistes de changer leurs habitudes.
 
Au préalable, il vous faut mener une petite recherche sur ces solutions. Quelques pistes : l’éco-conduite, le co-voiturage, l’auto-partage, utilisation raisonnée des transports…
 
Votre dépliant doit être facilement lisible et présenter pour chaque solution :
  • une définition ;
  • une courte argumentation ;
  • une illustration.
Pensez à écrire le titre de votre dépliant de façon bien visible et soyez créatifs !
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger ton dépliant pour le transmettre à ton professeur.

Espace de rendus
Quels atouts pour la voiture électrique ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – La planète Terre, l’environnement et l’action humaine – Compétence du programme : Comprendre et expliquer les choix en matière de gestion de ressources naturelles à différentes échelles.
Objectif : Mettre en évidence l’intérêt des véhicules électriques au niveau de l’impact environnemental.
Rendu : Affiche présentant les atouts et les limites du véhicule électrique.
__________________
 
Note pour l’enseignant : Cette activité peut se faire sur une ou deux séances.
__________________
 
Faire un usage responsable de son véhicule (grâce à l’éco-conduite, l’auto-partage, le covoiturage…) peut permettre de diminuer la pollution générée par chacun, mais cette pollution reste importante. Depuis quelques années, les constructeurs automobiles ont développé de nouveaux types de véhicule : les véhicules électriques. Pour mieux comprendre leurs principaux attraits, regarde la vidéo « Les véhicules électriques » avant de commencer l’activité.
 
1. Effectue l’exercice proposé en ressource pour comparer l’impact des véhicules électriques et thermiques (essence et diesel) sur l’environnement.
 
2. Avec 3 ou 4 de tes camarades, crée une affiche synthétisant les atouts et les limites du véhicule électrique.
Pour cela, tu peux t’appuyer sur ce que tu viens de découvrir, le résumé du rapport de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) sur « Les potentiels du véhicule électrique » (avril 2016), mais aussi sur tes propres recherches. Les arguments scientifiques devront être présentés dans l’affiche.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger une photo de ton affiche pour la transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Comment fournir de l’électricité « propre » ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – Le vivant et son évolution – Compétence du programme : Comprendre et expliquer les choix en matière de gestion de ressources naturelles à différentes échelles.
Objectif : Comprendre que les différents modes de production de l’électricité ont des impacts différents sur l’environnement.
Rendu : Réponses aux questions de l’exercice.
__________________
 
Les véhicules électriques sont une solution pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, car ils n’en rejettent pas lorsqu’ils fonctionnent. Cependant, pour charger leur batterie, il faut produire de l’électricité. Mais au fait, avec quoi fabrique-t-on de l’électricité ? Car tout l’enjeu est de produire cette énergie de la manière la plus « propre » possible.
 
Effectue l’exercice « Étude du mix énergétique français » pour comprendre les enjeux de la production d’énergie.

 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Comment concevoir des véhicules éco-responsables ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – La planète Terre, l’environnement et l’action humaine – Compétence du programme : Comprendre et expliquer les choix en matière de gestion de ressources naturelles à différentes échelles.
Objectif : Comprendre ce qu’est l’éco-conception, découvrir différentes formes de revalorisation à travers l’exemple de la batterie électrique.
Rendu : Réponses aux questions de l’exercice.
__________________
 
Parce que c’est un véhicule dit « propre », qui ne rejette pas de gaz polluants, le véhicule électrique présente un net intérêt pour l’environnement. Mais ce type de véhicule nécessite la présence d’une batterie capable de stocker l’énergie du véhicule. Cette batterie est constituée d’accumulateurs (aussi appelés cellules) assemblés entre eux et qui lui permettent, à la différence d’une pile, de se recharger. Elle est constituée de ressources minérales comme le lithium, le cobalt, le cuivre ou le nickel, qui ont des procédés d’extraction à forte empreinte écologique… L’enjeu est donc de revaloriser cette batterie après usage (fin de vie de la batterie ou du véhicule) pour limiter son impact.
 
Certains constructeurs automobiles sont sensibles à la question de l’environnement. Ils intègrent la composante environnementale dès qu’ils imaginent leurs véhicules, et réfléchissent, entre autres, aux options de revalorisation : c’est l’éco-conception.
 
Regarde la vidéo « L’économie circulaire », puis réponds aux questions suivantes, en t’appuyant sur l’exemple de Renault.
  • Qu’est-ce que l’économie circulaire ?
  • Quel est l’intérêt de l’économie circulaire ?
  • Quel est le principal intérêt d’une batterie ?
  • Comment peut-on revaloriser la batterie d’un véhicule électrique ? (Cite deux possibilités.)
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.
 
 
Pour aller plus loin :
L'avenir, c'est d'utiliser les batteries pour résoudre un problème important actuellement avec les énergies renouvelables : stocker l'énergie ainsi produite pour pouvoir la restituer plus tard, quand l'absence de vent ou de soleil ne permet plus sa production.


Espace de rendus
Vers une route plus sûre
Quelles sont les causes d’accidents ?

Ancrages programmes : Mathématiques cycle 4 – Interpréter, représenter et traiter des données. Recueillir des données, les organiser. Lire des données sous forme de données brutes, de tableaux, de graphiques. En lien avec l’ASSR.
Objectifs : Travailler sur les représentations des données. Prendre conscience que l’être humain est responsable dans la plupart des accidents de la route.
Rendu : Réponses aux questions de l’exercice.
__________________
 
Les accidents de la route sont nombreux. En 2016, 3 469 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine. Quelles sont statistiquement les premières causes d’accidents ?
 
Télécharge l’exercice en ressource et réponds aux questions pour analyser les données et réaliser des représentations graphiques. D’après toi, quelles sont les principales causes des accidents de la route ? La responsabilité des conducteurs engage-t-elle leur propre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route ?
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Du bon partage de l’espace routier

Ancrages programmes : Mathématiques cycle 4 – Résoudre un problème mathématique, vitesse. En lien avec l’ASSR.
Objectifs : Comprendre la différence entre distance de freinage et distance d’arrêt. Comprendre que la distance d’arrêt dépend de la vitesse. Comprendre la notion de responsabilité.
Rendu : Réponses aux questions de l’exercice.
__________________
 
Partager la route avec d’autres usagers nécessite d’être vigilant et respectueux du Code de la Route. Les limitations de vitesse font partie des règles établies pour circuler de façon plus sûre, mais pourquoi sont-elles importantes ? Comment permettent-elles un meilleur partage de l’espace entre les différents usagers ?
 
À l’aide de l’exercice proposé en ressource, apprends à calculer la distance d’arrêt d’un véhicule et comprends la nécessité des limitations de vitesse.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Quel impact de l’alcoolémie sur la distance d’arrêt ?

Ancrages programmes : Mathématiques cycle 4 – Utiliser les nombres pour calculer, résoudre des problèmes, comparer. Fonctions. En lien avec l’ASSR.
Objectif : Comprendre que le taux d’alcool dans le sang est proportionnel à la quantité d’alcool absorbée et que l’alcoolémie a une influence sur le temps de réaction et donc sur la distance d’arrêt.
Rendu : Réponses aux questions de l’exercice.
__________________
 
Tu l’as vu, l’alcoolémie est la deuxième cause d’accidents sur la route. Elle est la cause de 694 décès en 2016. En France, il est interdit de conduire avec une alcoolémie supérieure à 0,5 g d’alcool par litre de sang (soit 0,25 mg par litre d’air expiré). Pour les permis probatoires (dont les jeunes permis), la limite autorisée est de 0,2 g/L soit, en réalité, 0 verre d’alcool. Mais en quoi l’alcool influe-t-il sur notre conduite ?
 
L’exercice qui t’est proposé comporte deux parties :
  • Dans la première, tu apprendras, par un calcul d’alcoolémie, le lien qui existe entre taux d’alcool dans le sang et quantité d’alcool absorbée.
  • Dans la seconde, tu compareras les distances d’arrêt d’un individu sobre et d’un individu alcoolisé.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Quels sont les effets de l’alcool et de la drogue ?

Ancrages programmes : SVT cycle 4 – Le corps humain et la santé. Compétence du programme : Conditions d’un bon fonctionnement du système nerveux, perturbations par certaines situations ou consommations. En lien avec l’ASSR.
Objectif : Savoir que la consommation d’alcool et de drogue diminue et détériore la perception et les réactions.
Rendu : Réponses aux questions de l’exercice.
__________________
 
L’alcool n’est pas la seule substance qui rende la conduite plus dangereuse : les drogues comme le cannabis ou la cocaïne augmentent les risques lorsque l’on prend le volant. Mais que se passe-t-il lorsqu’on conduit sous influence ?
 
Télécharge l’exercice en ressource et regarde les vidéos pour le savoir.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses pour les transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
De la nécessité de bien voir et bien entendre

Ancrages programmes : EPS cycle 4 – Activités de coopération et d’opposition : les jeux et sports collectifs avec ballon (handball, basket-ball, football, volley-ball, ultimate, rugby, etc.). Utiliser au mieux ses ressources physiques et de motricité pour gagner en efficacité dans une situation d’opposition donnée et répondre aux contraintes de l’affrontement. En lien avec l’ASSR.
Objectif : Prendre conscience, par l’expérimentation, que certains éléments (comme la musique, les lunettes de soleil, etc.) sont des perturbateurs.
Rendu : -
__________________
 
Note pour l’enseignant : Cette activité peut également se faire avec des activités d’opposition duelle : les sports et jeux de raquette (badminton, tennis de table).
__________________
 
L’alcool et les drogues ont une influence sur nos réflexes et notre vision. Mais d’autres éléments peuvent venir perturber et influencer notre perception. Quels sont-ils ?
 
Réalise une petite expérience en cours d’EPS pour comprendre ce qui peut jouer sur ton attention, ta vision et tes réflexes. Lors d’un match de sport collectif (handball, basket, foot, ultimate, etc.), établissez une règle supplémentaire ; lorsqu’une équipe marque un point, les joueurs de l’équipe adverse se voient attribuer un gage : mettre des lunettes de soleil, jouer avec un casque diffusant de la musique, porter une casquette à visière ou un chapeau à larges bords, porter un vêtement à capuche, devoir lire un message sur un papier, etc.
 
À la fin de la partie, discutez ensemble de ce que vous aurez ressenti et des difficultés que vous aurez éprouvées, puis listez sur une feuille les éléments qui vous semblent perturbateurs sur la route.
 
Que l’on conduise une voiture, un scooter ou un vélo, que l’on fasse du roller ou qu’on soit simple piéton, il faut être vigilant !

Espace de rendus
La voiture 100 % sûre existe-t-elle ?

Ancrages programmes : Français – Interagir dans un débat de manière constructive et en respectant la parole de l’autre. Participer à un débat, exprimer une opinion argumentée et prendre en compte son interlocuteur. Connaissance de techniques argumentatives. Animer et arbitrer un débat. EMC – Expliquer le lien entre l’engagement et la responsabilité. La sécurité des personnes et des biens : organisations et problèmes. Cycle 4 – Domaine de compétence 3 : La formation de la personne et du citoyen. Elle développe le sens critique, l’ouverture aux autres, le sens des responsabilités individuelles et collectives en mettant en jeu par le débat, par l’engagement et l’action.
Objectif : Prendre conscience que malgré toutes les avancées technologiques, seul un comportement responsable permet d’éviter les accidents.
Rendu : Compte rendu collectif de débat.
__________________
 
Ceintures de sécurité, airbags, aides à la conduite, détecteur de fatigue… Les constructeurs automobiles ne cessent d’améliorer la sécurité des véhicules. Et c’est bien là l’un des enjeux de la voiture du futur !
 
Organise un débat avec tes camarades : la voiture autonome du futur sera-t-elle 100 % sûre ?
 
Le débat permet de discuter, généralement de manière organisée, autour d’un thème. Pour participer à un débat, il faut distribuer les rôles et préparer son intervention.
 
  • Tu es président ou régulateur de séance : tu vas animer le débat. À toi de veiller à ce que chacun puisse intervenir ! Il faut donc que tu étudies le thème évoqué pour relancer le débat en cas de besoin.
  • Tu es synthétiseur : lors du débat, c’est à toi de rappeler les arguments qui ont été abordés pour permettre au débat d’avancer et de ne pas tourner en rond.
  • Tu es secrétaire de séance : lors du débat, il va falloir que tu notes tous les arguments proposés dans chacune des parties. Prépare des feuilles, et entraîne-toi à prendre des notes synthétiques et efficaces !
  • Tu es expert du sujet : tu vas devoir débattre et exposer ton point de vue. En tant qu’expert, il faut que tu prépares tes arguments pour justifier ta position. Pour appuyer tes arguments, pense à apporter des documents (articles de presse, graphiques, photographies, etc.) qui t’ont permis de te faire ton avis sur le sujet.
 
Puis, rédigez tous ensemble un compte rendu de ce débat. Il doit contenir une introduction et une conclusion. Pour travailler ensemble, vous pouvez utiliser un éditeur de texte collaboratif du type Framapad.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », vous pouvez télécharger le compte rendu pour le transmettre à votre professeur.


Liens ressources

Framapad

Espace de rendus
La ville de demain en BD
Décrire la ville de demain

Ancrages programmes : Français 5e – Imaginer des univers nouveaux ; 4e – La ville, lieu de tous les possibles ? – Compétence du programme : Adopter des stratégies et des procédures d’écriture.
Objectifs : Étudier un texte descriptif. Pratiquer l’écriture d’invention. Travailler au brouillon.
Rendu : Texte descriptif de la ville de demain et de ses transports.
__________________

Au cours de cette étape, tu vas être amené(e) à réaliser une bande dessinée sur le thème de la ville du futur, une ville idéale, dans laquelle les problèmes de transports évoqués auparavant dans ce projet auraient trouvé leurs solutions.
 
Avant de te lancer, tu vas étudier un extrait de roman d’anticipation dans lequel le narrateur imagine une ville futuriste. Mais au fait, qu’est-ce qu’un roman d’anticipation ? Essaye de le définir avec tes camarades de classe. Quel autre nom donne-t-on aux romans d’anticipation de nos jours ?
 
1. Lis bien attentivement la description du Paris idéal vu par Louis-Sébastien Mercier dans L’An 2440, et réponds aux questions avec un camarade de classe.
Mettez ensuite vos réponses en commun avec le reste de la classe.
 
2. À ton tour d’imaginer la ville du futur à travers un texte descriptif. Pour que le lecteur puisse la percevoir au mieux, une description sensorielle est requise (c’est-à-dire que ta description devra permettre aux lecteurs d’en voir les détails, d’imaginer les odeurs et les bruits de la ville). Réponds aux questions de l’exercice « La description sensorielle de ma ville » avant de te lancer dans la rédaction de ton texte : elles t’aideront à imaginer ta ville.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger la description de ta ville pour la transmettre à ton professeur.


Espace de rendus
Connaître le genre « BD »

Ancrages programmes : Français – Lire des images. Compétence du programme : Adopter des stratégies et des procédures d’écriture efficaces. Prise en compte du destinataire, des visées du texte, des caractéristiques de son genre et du support d’écriture dès la préparation de l’écrit et jusqu’à̀ la relecture ultime. Organisation de l’écrit en fonction des règles propres au genre du texte à produire et à son support. Respect des normes linguistiques.
Objectif : Découvrir les caractéristiques de la bande dessinée.
Rendu : Réponses aux questions de l’exercice.
__________________
 
Avant de se lancer dans la conception d’une bande dessinée, il faut en connaître les principes.
Alors, c’est parti ! Tu vas maintenant étudier ce qu’est une bande dessinée.
 
Pour commencer, découvre « Le vocabulaire de la BD ».
Puis effectue l’exercice « Maîtriser le vocabulaire de la bande dessinée » pour voir ce que tu as retenu.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger tes réponses aux questions pour les transmettre à ton professeur.


Liens ressources

Le vocabulaire de la BD

Espace de rendus
Rédiger un scénario

Ancrages programmes : Français 5e – Imaginer des univers nouveaux ; 4e – La ville, lieu de tous les possibles ? – Compétence du programme : Adopter des stratégies et des procédures d’écriture efficaces. Prise en compte du destinataire, des visées du texte, des caractéristiques de son genre et du support d’écriture dès la préparation de l’écrit et jusqu’à la relecture ultime. Réalisation d’écrits préparatoires.
Objectif : Pratiquer l’écriture d’invention en respectant les particularités d’une bande dessinée.
Rendu : Story-board.
__________________
 
Il est temps d’écrire le scénario de ta bande dessinée. Mais pour passer du texte descriptif que tu as écrit il y a quelques séances à l’image, il faut le découper, le scénariser, un peu comme au cinéma. Pour cela, tu vas créer un story-board.
 
Mais au fait, qu’est-ce qu’un story-board ?
Il s’agit du découpage en vignettes de la bande dessinée que tu vas réaliser. C’est un peu ton brouillon, le plan de ta bande dessinée. Pour ce faire, il te faut réfléchir à ce qui se passera dans chaque vignette, à la façon dont ton histoire avancera.
Ta bande dessinée ne contiendra qu’une ou deux planches, alors prévois une histoire courte !
 
1. Pour commencer, imagine une courte histoire qui pourrait se passer dans ta ville du futur.
2 ou 3 personnages se rencontrent :
  • Que se disent-ils ?
  • Que leur arrive-t-il ?
 
Cette rencontre a lieu dans la ville que tu as imaginée et décrite précédemment.
  • Comment les personnages évoluent-ils dans cette ville ?
  • Avec quels éléments (décrits dans l’exercice précédent) interagissent-ils ? Se servent-ils, par exemple, des moyens de transport que tu as imaginés ?
 
Réfléchis au genre de ton scénario :
  • Le souhaites-tu humoristique ? Dramatique ? S’agit-il d’un docu-fiction ?
 
À partir de ces éléments, rédige maintenant un court dialogue entre ces personnages en incluant des éléments descriptifs que tu as imaginés auparavant.

2. Ensuite, il faut répartir ton scénario dans les vignettes de ta bande dessinée.
  • Aide-toi des conseils suivants pour réaliser ton story-board :
  • Tu dois établir le nombre de vignettes dont tu as besoin pour raconter ton histoire. Ta bande dessinée ne contient qu’une ou deux planches, il ne faut donc pas trop de cases.
  • La première vignette sert à installer le cadre du scénario.
  • Chaque vignette doit faire avancer l’histoire. Si en en retirant une le sens ne change pas, c’est qu’elle est inutile.
  • Maintenant il faut réfléchir au contenu visuel de chaque vignette. Réfléchis à ce que tu vas représenter : arrière-plan, personnages, objets…
  • Réfléchis à la taille et au placement de tes bulles. Tu peux aussi utiliser des onomatopées ou interjections pour faire ressentir les sentiments de tes personnages.
  • Pour faire intervenir un narrateur ou décrire ce que les personnages ne disent pas, tu peux utiliser des cartouches, mais veille à ne pas surcharger tes vignettes.
 
3. Réalise maintenant ton story-board, puis relis-le pour vérifier que la chronologie de ton scénario est compréhensible par le lecteur.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger un scan de ton story-board pour le transmettre à ton professeur.

Espace de rendus
Mettre en images

Ancrages programmes : Français 5e – Imaginer des univers nouveaux ; 4e – La ville, lieu de tous les possibles ? – Compétences du programme : Pratiquer l’écriture d’invention, connaissance des caractéristiques des genres littéraires pour composer des écrits créatifs en intégrant éventuellement différents supports. En lien avec les arts plastiques (la narration visuelle).
Rendu : Une planche de bande dessinée.
__________________
 
C’est l’étape finale ! Tu vas enfin pouvoir réaliser ta bande dessinée de la ville du futur !
 
Il va falloir choisir le plan que tu veux utiliser dans chaque vignette.
 
Rappelle-toi de ce que tu as étudié précédemment et pose-toi les questions suivantes :
  • Quel plan puis-je utiliser pour mettre un élément ou un personnage en valeur ?
  • Quel plan puis-je utiliser pour que le lecteur situe bien le lieu de mon histoire, pour planter le décor ?
  • Quel plan puis-je utiliser lorsque mes personnages discutent ensemble ?
 
Une fois le plan de chaque vignette défini, tu peux commencer la réalisation de ta bande dessinée. Tu peux demander des conseils à ton professeur d’arts plastiques afin qu’il t’aide à mettre en images ta narration.
 
 
En cliquant sur le bouton « Envoyer un rendu », tu peux télécharger un scan de ta planche de BD pour le transmettre à ton professeur.
 

Espace de rendus